NOV 2022 – La saison de coupe a démarré

A l’automne, la nature se met en veille. Le feuillage des arbres disparaît, une partie des oiseaux partent au loin, les animaux entament leur hivern- ou hibernation, un manteau blanc de neige recouvre temporairement ou durablement le sol et les promeneurs se font plus rares. Un grand calme s’empare des forêts.

Le bûcheron, lui, entame sa saison de coupe ; d’octobre à mars, l’activité de récolte des bois va battre son plein. Les arbres martelés pendant l’été vont y passer, trépasser. Le forestier a mis toute son âme – et son savoir-faire – dans la sélection des plus belles pièces, ou au contraire des moins prometteuses. Les premières iront en scierie et s’érigeront en chalets ou bâtiments de grande envergure selon les dernières innovations de l’architecture contemporaine, les autres réchaufferont des frimas sous forme de bûches dans les cheminées ou de plaquettes dans les centrales de chauffage à distance.

L’hiver est la saison privilégiée des coupes de bois et travaux forestiers : la forêt est en sommeil, la sève n’alimente plus les branches des arbres. C’est la période idéale pour agir en respectant le cycle naturel de l’arbre. D’autant plus qu’en ces conditions, les arbres sont moins sensibles à d’éventuelles blessures causées par l’abattage et le débardage. Les équipes forestières profitent du sol gelé pour transporter le bois hors du parterre de coupe ; le terrain, plus portant, subira moins le tassement provoqué par les machines. En ce qui concerne le bois récolté, l’absence de sève augmente sa résistance aux champignons, lui assurant une meilleure conservation. Sa valeur marchande n’en sera que supérieure.

Au redémarrage de la végétation en avril, les jeunes pousses d’arbre auront davantage de place et de lumière pour s’épanouir. Les oiseaux pourront bénéficier d’une période de trêve pour leur nidification. La nouvelle génération de futurs grands arbres fera un clin d’œil au forestier qui, de passage et en toute saison, parcourt ses forêts afin de veiller à sa bonne santé et régénération.

Photos : © Corinne Aeberhard, octobre 2021, Joux de Zénauva (massif du Burgerwald, commune Le Mouret)
L’équipe de la région 3 est à l’œuvre pour la récolte d’épicéas destinés à la construction du complexe scolaire « Château d’Eau » à Marly